Les radiosources

Un peu de pédagogie pour les scientifiques curieux....
Répondre
Avatar de l’utilisateur
pejive
Messages : 2461
Inscription : 09 avr. 2019, 05:43
Localisation : 33

Les radiosources

Message par pejive » 01 févr. 2020, 15:21

C’est l’ingénieur radioélectricien américain Karl Jansky (1905-1950) qui mit le premier en évidence l’existence d’un rayonnement radio provenant de l’espace.
En 1930 il était chargé d’étudier les sources susceptibles de parasiter les radiocommunications en ondes courtes entre l’Europe et l’Amérique. Il détecta avec une antenne rotative accordée sur 20,5 Mhz un faible signal avec une période voisine de 24 heures. En 1933 il conclut que cette émission provenait de la région d’ascension droite 18h et déclinaison -10°.
Il ne put obtenir les crédits pour construire une antenne plus grande pour étudier le phénomène.
Grote Reber (1911-2002) un autre ingénieur américain fut le premier à construire en 1937 une antenne parabolique de 9 m de diamètre et à écouter le ciel, d’abord sans succès sur 3,3 GHz et 900 MHz ; puis finalement en 1938 il confirma les travaux de Jansky en détectant la Voie lactée sur 160 MHz. Il réalisa la première carte du rayonnement radio de la voûte céleste.
***
Une radiosource sera caractérisée par sa densité de flux , énergie reçue par unité de surface et par Hz. On la mesure en jansky (Jy)
1Jy= 10(^-26) W/m²/Hz

Radiosources du Système solaire: ce sont essentiellement le Soleil, la Lune et Jupiter.
RS-solarsystem.jpg
Le Soleil : son activité radio fut identifiée en 1945 par le physicien anglais James Stanley Hey . Les émissions se situent dans le domaine des très hautes fréquences (VHF, UHF et SHF) ; elles sont complexes et proviennent de différentes régions (couronne, chromosphère)
On peut observer des sursauts de durée et fréquence variable :
type I (orages) très brefs (quelques dixièmes de secondes) provenant des taches
Les sursauts de types II, III et IV sont dus aux éruptions chromosphériques ; ils peuvent durer de quelques minutes à quelques heures, mais sont assez rares

Jupiter : source d’ondes particulièrement intense dans le domaine décamétrique entre 5 et 40 MHz. L’émission est sporadique avec des sursauts de l’ordre de la seconde ou de la milliseconde. On dénombre 4 sources dont l’activité est liée au mouvement du satellite Io.
http://www.radiosky.com/rjcentral.html
https://radiojove.gsfc.nasa.gov/observi ... e_data.htm
***
Pour la plupart des radiosources l’émission est dûe au rayonnement synchrotron d’électrons de très haute énergie accélérés par des champs magnétiques (c’est le cas également des sursauts de type IV du Soleil)
On trouve également les régions HII dont le rayonnement est d’origine thermique (hydrogène chauffé à plusieurs milliers de degrés)
flux-RS.jpg
Radiosources galactiques :
>le noyau de notre Galaxie ; il contient plusieurs radiosources comme Sgr A,
>les régions HII : Cyg X, M17
>les rémanents de supernovas : Cas A (supernova non détectée en visuel; c'est la radiosource la plus intense) ,Tau A = M1
>les pulsars
Radiosources extragalactiques
>Radiogalaxies : Cyg A, Vir A(=M87), Her A (3C348)
>Quasars
radiosky.jpg
Quelques aspects du ciel à 38MHz (la ligne pointillée indique le plan galactique)
http://www.phys.unm.edu/~lwa/lwatv.html
LWA-01.jpg
LWA-01.jpg (28.5 Kio) Consulté 1192 fois
LWA-02.jpg
LWA-02.jpg (27.8 Kio) Consulté 1192 fois
Une vue de la région Tau A - Orion centrée sur M42 (champ 45°x45°) à 150 MHz
M42-150.gif
M42-150.gif (1.82 Kio) Consulté 1183 fois
et à 408 MHz
M42-408.gif
M42-408.gif (4.21 Kio) Consulté 1185 fois
https://www3.mpifr-bonn.mpg.de/survey.html
ZWO ASI 533 -ZWO ASI 290 [à Pâques ou à la Trinité ? QHY-5III-462 ] - Lunette ES AR102/660; Lunette SW 80/400; Télescope Newton SW150/750 ;monture EQ3-2 double motorisation; Mak Celestron 127SLT az-goto;
maîtrise ès jeté de monture à l'Est
militant du Front Anti Collimation et de la Ligue Pour la Limitation du Temps de Pose

Répondre